François Bonnet

Né en 1959. Journaliste à VSD, à Libération (1986-1994) puis au Monde (1995-2006), où il est rédacteur en chef du service international. Directeur-adjoint de la rédaction de Marianne en 2007, il est l’un des fondateurs de Mediapart en 2008.

Consultez ma déclaration d'intérêts

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Russie: Poutine s’aménage une place au premier rang pour l’après-2024

    Par
    Vladimir Poutine, lors de son discours du 15 janvier. © (kremlin) Vladimir Poutine, lors de son discours du 15 janvier. © (kremlin)

    Le président russe a annoncé une réforme constitutionnelle qui devrait renforcer les pouvoirs du Parlement. Mercredi 15 janvier, après la démission du gouvernement, un nouveau premier ministre a été nommé. Vladimir Poutine, qui ne peut pas se représenter à la présidence en 2024, réorganise les institutions pour garder un premier rôle après son mandat.

  • Haïti: l’urgence d’une enquête internationale

    Par
    En 2011, un camp de sans-abri sur le golf de Pétion-Ville. © Reuters En 2011, un camp de sans-abri sur le golf de Pétion-Ville. © Reuters

    Depuis dix ans, ce qui est la plus grande opération de reconstruction d’un pays, Haïti, donne lieu à une corruption massive. Toute une chaîne d’acteurs, de l’ONU aux ONG en passant par le pouvoir haïtien, a organisé le scandale et en profite. Seule une enquête sous l’égide de l’ONU peut répondre à la question : où sont passés les milliards de dollars ? Les Nations unies ont tant à se faire pardonner.

  • Combattre maintenant une présidence hypertrophiée

    Par
    Le cortège féministe de la manifestation parisienne, le 9 janvier. © Noemie Coissac / Hans Lucas Le cortège féministe de la manifestation parisienne, le 9 janvier. © Noemie Coissac / Hans Lucas

    Macron l’avait dit : il ne voulait pas d’une « présidence normale ». Il l’a fait : depuis son élection, l’accumulation de graves conflits sociaux montre les dangers d’un exercice du pouvoir sans limites. La journée de samedi peut être un tournant.

  • «Nou Pap Domi», ces activistes qui veulent réinventer Haïti

    Par
    Gilbert Mirambeau, Pascale Solages, Emmanuela Douyon, Gaëlle Bien-Aimé. Gilbert Mirambeau, Pascale Solages, Emmanuela Douyon, Gaëlle Bien-Aimé.

    Jeunes, formés à l’étranger, ils ont décidé de rester en Haïti plutôt que d’émigrer au Canada ou aux États-Unis. Et ils sont à l’origine du soulèvement populaire qui, depuis plus de dix-huit mois, bouscule un pouvoir et tout un système politique miné par une corruption massive.

  • Retraites: le pouvoir droit dans des bottes trouées

    Par
    Dans le cortège parisien, le 17 décembre 2019. © Rachida El Azzouzi Dans le cortège parisien, le 17 décembre 2019. © Rachida El Azzouzi

    Emmanuel Macron et Édouard Philippe apparaissent persuadés qu’ils pourront passer en force sur les retraites après quelques concessions faites à la CFDT. C’est ignorer ou mépriser l’état réel d’un pays qui découvre chaque jour un peu plus combien cette réforme dynamite le pacte social.

    La chienlit, c’est eux! 

  • La chienlit, c’est eux!

    Par
    Les têtes de l'exécutif © Reuters Les têtes de l'exécutif © Reuters

    Un pays bloqué, un désordre général, une société une fois de plus violentée. Depuis l’été 2017, ce pouvoir est l’organisateur d’incessants troubles à l’ordre public. Sourd aux compromis comme aux demandes sociales, il impose par les violences policières et avec le soutien d’une majorité godillot un projet néolibéral. Jusqu’à quand ?

  • Zelensky-Poutine, de petits pas vers la paix en Ukraine

    Par
    Zelensky, le 2 décembre, expliquant ses attentes depuis sa salle de sport. Zelensky, le 2 décembre, expliquant ses attentes depuis sa salle de sport.

    Le nouveau président ukrainien et son homologue russe se sont rencontrés lundi à Paris avec Emmanuel Macron et Angela Merkel. Pour la première fois depuis des années, le dialogue a repris sur l’avenir des territoires séparatistes pro-russes. Si le blocage politique demeure complet, d’importantes mesures humanitaires ont été prises.

  • L’Otan vaut plus qu’une bagarre de cour de récréation

    Par
    Donald Trump, mardi 3 décembre, à Londres pour le sommet de l'Otan. © Reuters Donald Trump, mardi 3 décembre, à Londres pour le sommet de l'Otan. © Reuters

    Échanges de noms d’oiseaux et propos furibards : l’Otan, la plus grande alliance militaire au monde, a donné le ridicule spectacle, mardi à Londres, de dirigeants divisés. Le vacarme, déclenché par les propos de Macron sur « la mort cérébrale » de l’alliance, a empêché de répondre aux questions de fond sur l’avenir d’une organisation obsolète, inutile, voire toxique.

  • Haïti: Port-au-Prince s’asphyxie dans une crise sans fin

    Par
    Avenue Christophe à Port-au-Prince, l'une des principales avenues de la ville. © FBt-Mediapart Avenue Christophe à Port-au-Prince, l'une des principales avenues de la ville. © FBt-Mediapart

    Le drame d’un couple de Français tués dimanche 24 novembre illustre de la manière la plus sinistre la situation de la capitale haïtienne. Face à un pouvoir indifférent, rejeté, corrompu, les 2,5 millions d’habitants de la métropole vivent un cauchemar quotidien entre racket, crimes, inflation et blocages.

  • Haïti: le pouvoir s’allie aux gangs pour terroriser Port-au-Prince

    Par
    Manifestation le 4 octobre à Port-au-Prince. Une famille tente d'échapper aux tirs de la police. © Valérie Baeriswyl Manifestation le 4 octobre à Port-au-Prince. Une famille tente d'échapper aux tirs de la police. © Valérie Baeriswyl

    Après plus de deux mois de soulèvement contre le président Jovenel Moïse, Haïti tombe sous la coupe des gangs armés. Un récent massacre, un de plus, implique un ministre et d’autres proches du président. La capitale est mise en état de siège par les bandes criminelles, avec la complicité d’un pouvoir qui a perdu le contrôle du pays.