François Bonnet

Né en 1959. Journaliste à VSD, à Libération (1986-1994) puis au Monde (1995-2006), où il est rédacteur en chef du service international. Directeur-adjoint de la rédaction de Marianne en 2007, il est l’un des fondateurs de Mediapart en 2008.

Consultez ma déclaration d'intérêts

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • En Russie, plus de mille médecins signent un appel en faveur de Navalny

    Par
    La carte de prisonnier de Navalny à la « colonie IK2 » de Pokrosvk. © (dr) La carte de prisonnier de Navalny à la « colonie IK2 » de Pokrosvk. © (dr)

    Emprisonné, l’opposant vient de commencer une grève de la faim pour obtenir des soins et la visite d’un docteur alors que sa santé se détériore. Fait inhabituel, un syndicat de médecins relaie ses demandes. À six mois des élections, le pouvoir mène une répression tous azimuts des oppositions.

  • «Apologie du terrorisme»: des élèves accusés, un fiasco à l’arrivée

    Par , , , Daniel Barrere, Jean-Marie Leforestier (Marsactu) et Samantha Rouchard
     © Illustration Fanny Monier © Illustration Fanny Monier

    Lors de l’hommage à Samuel Paty, l’Éducation nationale a signalé, à tout-va, des élèves auteurs de propos problématiques. Cinq mois plus tard, qu’en reste-t-il ? Mediapart revient sur plusieurs cas, à Marseille, Albertville ou dans le Var, emblématiques d’un emballement et d’un immense gâchis.

  • Comment le groupe Wagner occupe les arrière-cuisines du Kremlin

    Par
    Evgueni Prigojine, l'homme qui pilote le groupe Wagner. © (capture d'écran Itar Tass) Evgueni Prigojine, l'homme qui pilote le groupe Wagner. © (capture d'écran Itar Tass)

    Ancien voyou reconverti dans la restauration et l’affairisme, c’est un proche de Poutine, Evgueni Prigojine, qui est à la tête de cette armée fantôme déployée notamment en Syrie et en Afrique.

  • Six hommes clés au cœur du système poutinien

    Par
    Arkady Rotenberg, au centre, entre Igor Setchine et Alexeï Miller, trois puissants amis de Poutine. © FBK Arkady Rotenberg, au centre, entre Igor Setchine et Alexeï Miller, trois puissants amis de Poutine. © FBK

    Ce sont des histoires d’amitié, d’intérêts croisés, de fortunes colossales. Elles expliquent comment un petit groupe d’hommes – une trentaine – a pu prendre le contrôle de la Russie. Avec Poutine, ils sont amis d’enfance, copains d’université, anciens collègues du KGB ou collaborateurs à la mairie de Saint-Pétersbourg dans les années 1990. Exemples.

  • «Un palais pour Poutine»: voici la version française

    Par
    L’affiche de l’enquête vidéo « Un palais pour Poutine » réalisée par Alexeï Navalny et son équipe. © Capture d’écran L’affiche de l’enquête vidéo « Un palais pour Poutine » réalisée par Alexeï Navalny et son équipe. © Capture d’écran

    Avec plus de 110 millions de vues, ce documentaire réalisé par l’équipe de l’opposant russe Alexeï Navalny est un événement qui menace le règne de Poutine. Mediapart vous propose un sous-titrage en français pour prendre la mesure de la corruption du régime et comprendre la violence de sa réaction.

  • En Russie, Poutine tente d’échapper au scénario biélorusse

    Par
    Vladimir Poutine, lundi 25 janvier, répondant à des étudiants. © (capture d'écran) Vladimir Poutine, lundi 25 janvier, répondant à des étudiants. © (capture d'écran)

    La suractivité du régime russe depuis une semaine dit son inquiétude. Alors que de nouvelles manifestations sont appelées, dimanche 31 janvier, la répression bat son plein et Vladimir Poutine est sorti de sa tour d’ivoire. 

  • Le cas de Vincenzo Vecchi est porté devant la justice européenne

    Par

    La Cour de cassation a décidé, mardi 26 janvier, de saisir la Cour de justice de l’Union européenne pour trancher le sort du militant Vincenzo Vecchi. Ce dernier est menacé d’être remis à l’Italie, qui l’a condamné à 12,5 ans de prison pour avoir manifesté à Gênes en juillet 2001. En cause : les zones d’ombre de la procédure du mandat d’arrêt européen.

  • En Russie, des dizaines de milliers de personnes manifestent contre Poutine malgré la répression

    Par
    L’arrestation d’un manifestant à Moscou, le 23 janvier. © Natalia Kolesnikova / AFP L’arrestation d’un manifestant à Moscou, le 23 janvier. © Natalia Kolesnikova / AFP

    À l’appel de l’opposant emprisonné Alexeï Navalny, des milliers de manifestants se sont rassemblés dans la plupart des villes de Russie, samedi, pour demander sa libération et le départ du président. Avec déjà plus de 67 millions de vues sur YouTube, l’enquête « Un palais pour Poutine » déstabilise le pouvoir.

  • Rentré à Moscou, Alexeï Navalny est aussitôt emprisonné

    Par
    Alexeï Navalny lors de son arrestation à l'aéroport de Moscou, dimanche 17 janvier. © (capture d'écran) Alexeï Navalny lors de son arrestation à l'aéroport de Moscou, dimanche 17 janvier. © (capture d'écran)

    L’opposant à Vladimir Poutine avait été prévenu. S’il faisait le choix de rentrer en Russie, il serait arrêté et placé en détention. C’est chose faite depuis dimanche soir 17 janvier, dès son atterrissage à Moscou. Alexeï Navalny a choisi, dans un pari risqué, de combattre jusqu’au bout le régime des « escrocs et des voleurs » qu’il dénonce depuis dix ans.

  • Fermer enfin Guantanamo: un test important pour Biden

    Par
    Manifestation à Washington, le 11 janvier 2016, pour demander la fermeture de Guantanamo. © Mandel Ngan/AFP Manifestation à Washington, le 11 janvier 2016, pour demander la fermeture de Guantanamo. © Mandel Ngan/AFP

    La prison de Guantanamo entre dans sa vingtième année d’existence. 40 personnes y sont toujours détenues, dont 15 depuis 2002. Le fiasco des tribunaux militaires et l’horreur judiciaire construite empêchent toute libération et violent tous les droits. Outre de nombreux élus démocrates, Joe Biden devra affronter l’armée et la CIA pour obtenir la fin de ce scandale.