François Bonnet

Né en 1959. Journaliste à VSD, à Libération (1986-1994) puis au Monde (1995-2006), où il est rédacteur en chef du service international. Directeur-adjoint de la rédaction de Marianne en 2007, il est l’un des fondateurs de Mediapart en 2008.

Consultez ma déclaration d'intérêts

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • En Russie, des dizaines de milliers de personnes manifestent contre Poutine malgré la répression

    Par
    L’arrestation d’un manifestant à Moscou, le 23 janvier. © Natalia Kolesnikova / AFP L’arrestation d’un manifestant à Moscou, le 23 janvier. © Natalia Kolesnikova / AFP

    À l’appel de l’opposant emprisonné Alexeï Navalny, des milliers de manifestants se sont rassemblés dans la plupart des villes de Russie, samedi, pour demander sa libération et le départ du président. Avec déjà plus de 67 millions de vues sur YouTube, l’enquête « Un palais pour Poutine » déstabilise le pouvoir.

  • Rentré à Moscou, Alexeï Navalny est aussitôt emprisonné

    Par
    Alexeï Navalny lors de son arrestation à l'aéroport de Moscou, dimanche 17 janvier. © (capture d'écran) Alexeï Navalny lors de son arrestation à l'aéroport de Moscou, dimanche 17 janvier. © (capture d'écran)

    L’opposant à Vladimir Poutine avait été prévenu. S’il faisait le choix de rentrer en Russie, il serait arrêté et placé en détention. C’est chose faite depuis dimanche soir 17 janvier, dès son atterrissage à Moscou. Alexeï Navalny a choisi, dans un pari risqué, de combattre jusqu’au bout le régime des « escrocs et des voleurs » qu’il dénonce depuis dix ans.

  • Fermer enfin Guantanamo: un test important pour Biden

    Par
    Manifestation à Washington, le 11 janvier 2016, pour demander la fermeture de Guantanamo. © Mandel Ngan/AFP Manifestation à Washington, le 11 janvier 2016, pour demander la fermeture de Guantanamo. © Mandel Ngan/AFP

    La prison de Guantanamo entre dans sa vingtième année d’existence. 40 personnes y sont toujours détenues, dont 15 depuis 2002. Le fiasco des tribunaux militaires et l’horreur judiciaire construite empêchent toute libération et violent tous les droits. Outre de nombreux élus démocrates, Joe Biden devra affronter l’armée et la CIA pour obtenir la fin de ce scandale.

  • Vaccination: les conseils et autorités sanitaires renvoient toute responsabilité sur l’exécutif

    Par
    capture-d-e-cran-2021-01-07-a-12-33-20

    La tentation est grande pour le gouvernement de désigner comme coupables du fiasco de ce début de campagne de vaccination les nombreuses agences et autorités de santé chargées de le conseiller. Ces dernières n’entendent pas porter le chapeau, soulignant qu’il revient au ministère de coordonner, de décider et d’appliquer.

  • Cachin, Fried, Thorez. Au service du grand Staline

    Par
    Joseph Staline dans les années 1920. © (dr) Joseph Staline dans les années 1920. © (dr)

    Ils ont été les bâtisseurs du Parti communiste. Quand tant d’autres ont été éliminés ou ont claqué la porte, Marcel Cachin, Eugen Fried et Maurice Thorez sont restés au sommet jusqu’à leur mort. Le prix ? Tout accepter : les ignominies staliniennes et les volte-face de Moscou.

  • Piégé par Navalny, un agent russe détaille l’empoisonnement de l’opposant

    Par
    L’officier du FSB Koudriavtsev piégé par Navalny lui-même. © Source: Odnoklassniki (réseau social russe) L’officier du FSB Koudriavtsev piégé par Navalny lui-même. © Source: Odnoklassniki (réseau social russe)

    C’est un rebondissement spectaculaire. En se faisant passer pour un collaborateur du conseil de sécurité russe, l’opposant Navalny a interrogé par téléphone l’un des agents du FSB impliqué dans son empoisonnement. Tombé dans le piège, ce dernier confirme et détaille l’opération, ainsi que les raisons de son échec.

  • Empoisonnement de Navalny: une enquête remonte jusqu’au Kremlin

    Par
    Les trois agents du FSB présents à Tomsk lors de l'empoisonnement de Navalny. © Bellingcat Les trois agents du FSB présents à Tomsk lors de l'empoisonnement de Navalny. © Bellingcat

    Le site Bellingcat et plusieurs médias ont publié une enquête détaillée sur l’empoisonnement par arme chimique du principal opposant russe. Quinze agents d’une unité secrète du FSB sont identifiés. Ils surveillaient Navalny depuis 2017.

  • Un régime autoritaire soutenu par le crime s’installe en Haïti

    Par
    Joseph Pierre Richard Duplan, Fednel Monchéry et Jimmy Cherizier, organisateurs du massacre de La Saline. © AyiboPost Joseph Pierre Richard Duplan, Fednel Monchéry et Jimmy Cherizier, organisateurs du massacre de La Saline. © AyiboPost

    Massacres, kidnappings, assassinats d’opposants : Haïti sombre sous les coups d’une alliance entre le pouvoir et les bandes criminelles. Washington vient de sanctionner deux proches du président Jovenel Moïse qui construit un appareil répressif à sa main. Les institutions du pays sont à l’arrêt et les manifestations se multiplient.

  • En Savoie, pourquoi une deuxième vague de Covid-19 en forme de tsunami?

    Par
    La combe du Bacheux, en Maurienne. « On se dit que le bon air de la montagne suffit à protéger… » © F.Bt/Mediapart La combe du Bacheux, en Maurienne. « On se dit que le bon air de la montagne suffit à protéger… » © F.Bt/Mediapart

    Épargné au printemps, ce département s’est trouvé le plus touché de France par la deuxième vague de Covid-19 au mois de novembre. Pourquoi ? Les spécialistes tentent de comprendre, entre mauvais respect des gestes barrières, contaminations familiales et un confinement trop tardif.

  • La justice française s’acharne contre le militant italien Vincenzo Vecchi

    Par
    Les membres du comité de soutien à Vincenzo Vecchi, le 2 octobre, devant le palais de justice d’Angers. © (FBt-Mediapart) Les membres du comité de soutien à Vincenzo Vecchi, le 2 octobre, devant le palais de justice d’Angers. © (FBt-Mediapart)

    Deux cours d’appel, à Rennes puis à Angers, ont refusé que Vincenzo Vecchi soit remis à l’Italie où il est condamné à 12 ans et demi de prison pour avoir manifesté à Gênes en 2001. Cela n’empêche nullement le parquet de saisir à nouveau la Cour de cassation, et de construire une histoire à dormir debout. Explications.