François Bonnet

Né en 1959. Journaliste à VSD, à Libération (1986-1994) puis au Monde (1995-2006), où il est rédacteur en chef du service international. Directeur-adjoint de la rédaction de Marianne en 2007, il est l’un des fondateurs de Mediapart en 2008.

Consultez ma déclaration d'intérêts

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • La chienlit, c’est eux!

    Par
    Les têtes de l'exécutif © Reuters Les têtes de l'exécutif © Reuters

    Un pays bloqué, un désordre général, une société une fois de plus violentée. Depuis l’été 2017, ce pouvoir est l’organisateur d’incessants troubles à l’ordre public. Sourd aux compromis comme aux demandes sociales, il impose par les violences policières et avec le soutien d’une majorité godillot un projet néolibéral. Jusqu’à quand ?

  • Zelensky-Poutine, de petits pas vers la paix en Ukraine

    Par
    Zelensky, le 2 décembre, expliquant ses attentes depuis sa salle de sport. Zelensky, le 2 décembre, expliquant ses attentes depuis sa salle de sport.

    Le nouveau président ukrainien et son homologue russe se sont rencontrés lundi à Paris avec Emmanuel Macron et Angela Merkel. Pour la première fois depuis des années, le dialogue a repris sur l’avenir des territoires séparatistes pro-russes. Si le blocage politique demeure complet, d’importantes mesures humanitaires ont été prises.

  • L’Otan vaut plus qu’une bagarre de cour de récréation

    Par
    Donald Trump, mardi 3 décembre, à Londres pour le sommet de l'Otan. © Reuters Donald Trump, mardi 3 décembre, à Londres pour le sommet de l'Otan. © Reuters

    Échanges de noms d’oiseaux et propos furibards : l’Otan, la plus grande alliance militaire au monde, a donné le ridicule spectacle, mardi à Londres, de dirigeants divisés. Le vacarme, déclenché par les propos de Macron sur « la mort cérébrale » de l’alliance, a empêché de répondre aux questions de fond sur l’avenir d’une organisation obsolète, inutile, voire toxique.

  • Haïti: Port-au-Prince s’asphyxie dans une crise sans fin

    Par
    Avenue Christophe à Port-au-Prince, l'une des principales avenues de la ville. © FBt-Mediapart Avenue Christophe à Port-au-Prince, l'une des principales avenues de la ville. © FBt-Mediapart

    Le drame d’un couple de Français tués dimanche 24 novembre illustre de la manière la plus sinistre la situation de la capitale haïtienne. Face à un pouvoir indifférent, rejeté, corrompu, les 2,5 millions d’habitants de la métropole vivent un cauchemar quotidien entre racket, crimes, inflation et blocages.

  • Haïti: le pouvoir s’allie aux gangs pour terroriser Port-au-Prince

    Par
    Manifestation le 4 octobre à Port-au-Prince. Une famille tente d'échapper aux tirs de la police. © Valérie Baeriswyl Manifestation le 4 octobre à Port-au-Prince. Une famille tente d'échapper aux tirs de la police. © Valérie Baeriswyl

    Après plus de deux mois de soulèvement contre le président Jovenel Moïse, Haïti tombe sous la coupe des gangs armés. Un récent massacre, un de plus, implique un ministre et d’autres proches du président. La capitale est mise en état de siège par les bandes criminelles, avec la complicité d’un pouvoir qui a perdu le contrôle du pays.

  • Brésil: les défis de Lula, les soutiens de Bolsonaro

    Par
    L'ex-président du Brésil au soir de sa libération, le 8 novembre 2019. © Reuters L'ex-président du Brésil au soir de sa libération, le 8 novembre 2019. © Reuters

    Libéré de prison il y a une semaine, que peut Lula da Silva ? Face à l'ancien chef de l'État, 74 ans, figure toujours charismatique du Parti des travailleurs, le président d'extrême droite Bolsonaro continue à bénéficier de soutiens puissants (partis politiques, agrobusiness, banques, etc.). Interrogé à Rio de Janeiro, le politiste Carlos Milani décrypte ce qui se joue désormais.

  • Le militant Vincenzo Vecchi a été remis en liberté par la justice française

    Par
    L'Italien reçoit nombre de soutiens. © dr L'Italien reçoit nombre de soutiens. © dr

    Arrêté en Bretagne, où il vit depuis 2012, le militant anticapitaliste et antifasciste Vincenzo Vecchi risquait d’être remis à la justice italienne en vertu de deux mandats d’arrêt européens. Problème : pour justifier ces mandats, les magistrats italiens ont sciemment menti, au terme d’une procédure ahurissante. La cour d’appel de Rennes a constaté « l’irrégularité » d’un mandat.

  • L’affaire Vincenzo Vecchi souligne les mensonges de la justice italienne

    Par

    Arrêté en Bretagne, où il vit depuis 2012, le militant anticapitaliste et antifasciste Vincenzo Vecchi risque d’être remis à la justice italienne en vertu de deux mandats d’arrêt européens. Problème : pour justifier ces mandats, les magistrats italiens ont sciemment menti, au terme d’une procédure ahurissante. La cour d’appel de Rennes doit se prononcer le 14 novembre.

  • Trump fulmine, pris dans un «impeachment» qui va se tenir au grand jour

    Par
    Nancy Pelosi, jeudi 31 octobre, présidente démocrate de la Chambre des représentants. © Reuters Nancy Pelosi, jeudi 31 octobre, présidente démocrate de la Chambre des représentants. © Reuters

    La Chambre des représentants a adopté ce 31 octobre une résolution qui renforce encore la procédure de destitution engagée contre Donald Trump. Le scandale ukrainien a déjà produit des dégâts politiques considérables. Des diplomates parlent haut et fort contre le président et des conseillers démissionnent à la file.

  • Bolivie: les angles morts du «prodige Evo Morales»

    Par
    Evo Morales, lors de son dernier meeting, le 16 octobre. © Reuters Evo Morales, lors de son dernier meeting, le 16 octobre. © Reuters

    Au pouvoir depuis 2006, Evo Morales a profondément bouleversé la Bolivie. Mais le premier président indien, qui a vanté les vertus de la Terre Mère, a encouragé l’agro-industrie et n’a pas changé une économie basée sur une exploitation à outrance des ressources naturelles. Explications avec deux spécialistes, Dimitri de Boissieu et Claude Le Gouill.