Covid: une hausse des décès deux fois plus forte chez les personnes nées à l’étranger

Par

Une note de l’Insee publiée mardi relève une « surmortalité », en pleine crise, parmi les personnes de moins de 65 ans nées à l’étranger. Tous âges confondus, c’est chez les individus nés en Afrique (hors Maghreb) que le nombre de décès a augmenté de façon la plus spectaculaire : + 114 %.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les chiffres sont sans appel. En mars et avril 2020, en pleine pandémie de Covid-19, la hausse des décès a été deux fois plus forte chez les personnes nées à l’étranger (+ 48 %) que chez les personnes nées en France (+ 22 %), en comparaison de mars et avril 2019, d’après une étude de l’Insee publiée mardi 7 juillet.