Mobilisation maximale dans l'attente des "Gilets jaunes"

Par
Pratiquement en état de siège, Paris mais aussi le reste de la France se préparent au pire à la veille de manifestations à haut risque de "Gilets Jaunes", dont certains sont radicalisés, de groupes d'ultra-droite, d'ultra-gauche et de casseurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Pratiquement en état de siège, Paris mais aussi le reste de la France se préparent au pire à la veille de manifestations à haut risque de "Gilets Jaunes", dont certains sont radicalisés, de groupes d'ultra-droite, d'ultra-gauche et de casseurs.