Tunisie : « Un prix Nobel anachronique »

Par

L'universitaire tunisienne Hèla Yousfi juge décalé le prix Nobel de la paix accordé vendredi au « dialogue national », alors que « le gouvernement est en train de remettre en cause le processus démocratique ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après deux attentats meurtriers cette année au Bardo et à Sousse, le comité Nobel a décerné ce vendredi 9 octobre le prix Nobel de la paix au Quartet tunisien « pour sa contribution décisive à la construction d'une démocratie pluraliste en Tunisie ».