Voter ou ne pas voter Juppé à la primaire de droite (quand on est de gauche)?

Par

C’est devenu LE débat entre gens de gauche, et l’occasion de longues dissertations sur deux visions du vote : l’électorat stratège et l’éthique de la délibération. Tour d’horizon des arguments les plus pertinents, ou vicieux, de chaque camp.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tempête sous les crânes des sympathisants de gauche. Désespérés par la perspective d'une distribution de rôles présidentielle identique à celle de 2012, et la quasi-certitude d’une défaite cinglante de leur camp, beaucoup d’électeurs se reconnaissant à gauche n’en finissent plus de s’interroger sur l’attitude à adopter lors de la primaire de droite à venir. Enjeu essentiel : en finir avec Sarkozy une bonne fois pour toutes, et éviter le spectre angoissant d’un second tour opposant l’ancien président à Marine Le Pen.