Bettencourt: le juge Gentil creuse la piste Sarkozy

Par

Patrice de Maistre est interrogé ce 10 mai sur les 4 millions d'euros retirés des comptes suisses de Liliane Bettencourt entre 2007 et 2009. Le financement politique et un enrichissement personnel sont au cœur des investigations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mis en examen et placé en détention provisoire depuis le 23 mars, Patrice de Maistre, l’ex-gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, était interrogé par le juge d’instruction Jean-Michel Gentil, ce 10 mai depuis le début de matinée, au tribunal de grande instance de Bordeaux. Selon des sources proches du dossier, Patrice de Maistre devait notamment être questionné sur les quatre millions d’euros retirés des comptes suisses des Bettencourt entre 2007 et 2009. C’est-à-dire pendant qu’il était censé défendre les intérêts de la famille, et à une époque particulièrement critique. Malade, André Bettencourt est décédé en novembre 2007, et son épouse Liliane, pas encore mise sous tutelle, était déjà intellectuellement diminuée.