A deux semaines du scrutin, Macron passe la vitesse supérieure

Par
Dramatisation des enjeux et multiplication des mises en garde : à deux semaines des élections européennes, Emmanuel Macron passe la vitesse supérieure face au Rassemblement national (RN), mettant en avant les "conséquences très graves" d'une victoire des partis nationalistes dans une Europe "en risque".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Dramatisation des enjeux et multiplication des mises en garde : à deux semaines des élections européennes, Emmanuel Macron passe la vitesse supérieure face au Rassemblement national (RN), mettant en avant les "conséquences très graves" d'une victoire des partis nationalistes dans une Europe "en risque".