Gardes à vue: la France, lanterne rouge de l'Europe

Par

On savait déjà que la France avait battu ses propres records(578.000 gardes à vue en 2008; + 72% depuis 2001) sous l'effet de la«culture du résultat» chère à Nicolas Sarkozy. Puis on a appris que ce record seraitsous-évalué: il y aurait «750.000 gardes à vue» en réalité,selon Jean-Marie Delarue, le Contrôleur des lieux de privation de liberté.Enfin, un rapport du Sénat fait de l'Hexagone, en cette matière, le mauvaisélève de l'Europe des libertés individuelles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On savait déjà que la France avait battu ses propres records (578.000 gardes à vue en 2008 ; + 72% depuis 2001) sous l'effet de la «culture du résultat» imposée aux policiers par Nicolas Sarkozy. Puis on a appris que ce record serait sous-évalué: il y aurait «750.000 gardes à vue» en réalité, selon Jean-Marie Delarue, le Contrôleur des lieux de privation de liberté. Enfin, un rapport du Sénat fait de l'Hexagone, en cette matière, le mauvais élève de l'Europe des libertés individuelles.