L'Anses met en garde sur la mélatonine, hormone du sommeil

Par
L'Agence nationale de sécurité sanitaire française (Anses) préconise mercredi de limiter la prise des compléments alimentaires à base de mélatonine, une hormone utilisée pour favoriser l'endormissement, en raison des risques d'effets indésirables.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'Agence nationale de sécurité sanitaire française (Anses) préconise mercredi de limiter la prise des compléments alimentaires à base de mélatonine, une hormone utilisée pour favoriser l'endormissement, en raison des risques d'effets indésirables.