Ségolène Royal toujours dans l'évitement du PS

Par
Seul ténor du PS à avoir séché, mardi 12 mai, la réunion de «mobilisation générale» organisée par Martine Aubry, rue de Solférino, à Paris, en vue des européennes, la présidente de Poitou-Charentes pourrait également ne pas participer à un meeting commun dans la banlieue de Nantes, pourtant programmé. Alors que la première secrétaire socialiste appelle au vote utile, l'ancienne candidate à la présidentielle a prononcé, dans la soirée, un discours à Athènes, loin des soucis électoraux du PS.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une défection, ça va. Deux, bonjour les dégâts? Au cabinet de Martine Aubry, après le revirement de dernière minute à l'avant-veille du 1er mai, on commence à avoir du mal à contenir son irritation devant la nouvelle hésitation de Ségolène Royal à participer à un meeting commun, le 27 mai, à Rezé, dans la banlieue de Nantes.