La France s'inquiète de cas de fièvre porcine en Belgique

Par
La ministre français de l'Agriculture, Stéphane Travert, a sonné jeudi la "mobilisation générale" pour protéger les élevages français (PPA), après la découverte de deux cas de peste porcine africaine confirmés en Belgique sur des sangliers.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - La ministre français de l'Agriculture, Stéphane Travert, a sonné jeudi la "mobilisation générale" pour protéger les élevages français (PPA), après la découverte de deux cas de peste porcine africaine confirmés en Belgique sur des sangliers.

Les autorités sanitaires belges ont confirmé l'infection de deux sangliers sauvages dans la commune d’Etalle, à une dizaine de kilomètres de la France, par le virus de cette maladie, écrit le ministère français dans un communiqué.

La peste porcine "ne présente aucun danger pour l’homme mais elle constitue une menace majeure pour les élevages de porcs français. Il n’existe ni vaccin, ni traitement contre cette affection", précise-t-on de même source.

Stéphane Travert dit avoir demandé aux préfets de quatre départements voisins de la Belgique - Ardennes, Meuse, Moselle, Meurthe-et-Moselle - de "mettre en place le plan d’action renforcé spécifique à cette maladie".

Ce plan prévoit la restriction de certaines activités comme la chasse et la surveillance renforcée des élevages et de la faune sauvage.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale