La Parisienne Libérée: «Les ciseaux de Bercy»

La Parisienne Libérée chante la soudaine timidité qui a saisi Bercy pour « obliger les banques à séparer leurs activités de crédit de leurs opérations spéculatives ». Mon adversaire, c'est 1 % de la finance...

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

La Parisienne Libérée chante la soudaine timidité qui a saisi Bercy au moment d'obliger les banques à « séparer leurs activités de crédit de leurs opérations spéculatives » : autant la lame tranche volontiers dans les budgets publics, autant les ciseaux sont vraiment riquiquis face à mon adversaire la finance...

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié