Réforme de la fiscalité locale: vers une inévitable austérité budgétaire

Par

L’exonération, puis la suppression à partir de 2020, de la taxe d’habitation a déclenché une réaction en chaîne qui aura un coût considérable pour l’État et le conduira à de nouvelles coupes budgétaires. Le fruit d’une politique d’abord électoraliste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un nouveau casse-tête d’importance pour le gouvernement. L’exonération de la taxe d’habitation pour 80 % des contribuables sera mise en place progressivement dès cette année en trois ans. Mais cette exonération déclenche un effet boule de neige qui conduit inévitablement à l’un des plus gros chambardement fiscal de l’histoire récente de la République. Et la gestion de ce chambardement s’annonce périlleuse pour le gouvernement.