Etat du PS: Mediapart rouvre le dossier

Par

Plus de trois mois après le revers des élections européennes, où il a recueilli à peine 16,48%, devançant d'un rien les listes Europe-Ecologie, et à quelques jours de son université d'été de La Rochelle (28-30 août), il n'est pas certain que le Parti socialiste ait retrouvé confiance, sérénité et cohésion. Pour mieux comprendre les enjeux d'une crise qui concerne toute la gauche, Mediapart vous propose une sélection d' articles et de contributions du Club consacrés, ces dernières semaines, à la situation du PS.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus de trois mois après le revers des élections européennes, où il a recueilli à peine 16,48%, devançant d'une rien les listes Europe-Ecologie, et à quelques jours de son université d'été de La Rochelle (28-30 août), il n'est pas certain que le parti socialiste a retrouvé confiance, sérénité et cohésion. Entre les silences de Ségolène Royal, les coups de gueule d'Arnaud Montebourg, la rebellion de Manuel Valls, réprimée par Martine Aubry, la première secrétaire du PS, et le désarroi des militants, l'avenir (et avec lui la prochaine campagne en vue des élections régionales de 2010) n'a rien d'un long feuve tranquille. Pour mieux comprendre une crise qui concerne toute la gauche, Mediapart vous propose une sélection des articles consacrés, ces dernières semaines, à l'improbable situation du PS.