Marine Le Pen et la grosse bête qui monte

Par
Elle est partout, sur tous les médias. Marine Le Pen fait mouche. Encouragée de fait par des décisions du gouvernement, une omniprésence de Brice Hortefeux et le silence bienveillant de l'Elysée. Pendant ce temps, le FN grimpe, poussé par les thèmes sécuritaires, identitaires et sociaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nous y voilà. Là précisément où il ne faut pas être. Marine Le Pen a réussi depuis cinq jours une OPA spectaculaire sur le débat public. C'est en boucle, dans les journaux, radios et télévisions. Les dernières inepties xénophobes de la « fille de », qui a un congrès à gagner et une succession à arracher en janvier, et qui, avec deux phrases, a pu confisquer l'espace, nous imposant ses thèmes, ses mots, ses analyses.