Un rapport parlementaire pointe les manques de la Commission des comptes de campagne

Par

France Culture s’est procuré un rapport parlementaire présenté ce mercredi à la commission des finances. En 25 propositions, ce texte signé du député PS Romain Colas vise à assainir le financement des partis politiques. Et à empêcher une nouvelle affaire Bygmalion en 2017.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

France Culture s’est procuré un rapport parlementaire présenté ce mercredi à la commission des finances. En 25 propositions, ce texte signé du député PS Romain Colas vise à assainir le financement des partis politiques. Et à empêcher une nouvelle affaire Bygmalion en 2017. En 68 pages, apparaissent en filigrane les affaires récentes qui mêlent partis et gros sous (Bygmalion, Jeanne). Le rapporteur spécial propose des pistes pour résorber les « trous noirs » de la législation actuelle. 

Selon l’auteur du rapport, la Commission nationale des comptes de campagne et du financement politique (CNCCFP) n’a pas « le périmètre » pour vérifier efficacement les comptes des partis. Comment cette institution (qui « fait bien son travail », dixit le rapporteur) a-t-elle pu passer à côté du détournement présumé de millions d’euros dans le cadre de l’affaire Bygmalion ?

Le rapport préconise donc que les partis adressent un bilan comptable tous les six mois à la CNCCFP.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous