Révélations sur le scandale de la Sécu des travailleurs indépendants

Par

Ce devait être la Rolls-Royce de la protection sociale pour les artisans, commerçants et professions libérales, soit près de deux millions de cotisants en France. Son nom: le RSI, pour «régime social des indépendants». Trois ans après sa création par Xavier Bertrand, un gigantesque chaos règne au sein de l’appareil entre un étrange doublon de cotisations en 2005 et des erreurs de traitement récurrentes ces derniers mois. A la clé: un préjudice pour les cotisants qui pourrait s’élever à plusieurs centaines de millions d’euros.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce devait être la Rolls-Royce de la protection sociale pour les artisans, commerçants et professions libérales, soit près de deux millions de cotisants en France. Son nom: le RSI, pour«régime social des indépendants». Derrière ce sigle se cache l’organisme créé par Xavier Bertrand, ancien ministre de la Santé, aujourd’hui patron de l’UMP, qui est censé gérer depuis 2006 toutes les prestations sociales (assurance maladie, vieillesse, maternité, décès…) des travailleurs indépendants, écartelés jusqu’ici entre plusieurs caisses de cotisations.