Dans le Roussillon, Le Pen va chercher l’électorat filloniste

Par Pseudonyme
En meeting samedi 15 avril à Perpignan, sur les terres de son compagnon Louis Aliot, Marine Le Pen a brandi la « menace islamiste », tout en adressant de gros clins d’œil à l’électorat du candidat de la droite, devant une salle totalement acquise à « Marine » et aux éléments de langage frontistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.