Le «localisme» signe la victoire des identitaires au RN

Par

Le Rassemblement national a présenté lundi son programme européen. Le « localisme », opposé au « mondialisme » d’Emmanuel Macron, est censé marquer un virage écologiste du parti. Il est surtout le signe de l’écrasante victoire idéologique des identitaires au RN.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce n’est pas un vulgaire programme qu’a présenté ce lundi 15 avril à Strasbourg le Rassemblement national, mais un « manifeste ». Un texte de 75 pages qui acte l’abandon du Frexit et confirme que le parti ne souhaite plus sortir de l’euro. Un texte qui défend les « circuits courts » et plaide pour une surtaxe des importations « mondialisées et anti-écologiques ». En un mot, le « localisme », une notion qui irrigue tout le texte.