Evacuation des opposants à Notre-Dame-des-Landes

Par

Les militants qui squattaient le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont été expulsés mardi, à grand renfort de CRS et de gendarmes. Plus de 500 agents ont été engagés dans cette opération coordonnée avec Matignon. « C’est une défaite », regrette une militante. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les militants qui squattaient le bocage recouvrant le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont été expulsés mardi 16 octobre, à grand renfort d’hélicos, de CRS et de gendarmes. Plus de 500 agents ont été engagés sur cette opération de grande ampleur qui a débuté aux petites heures du jour. Sept maisons et plusieurs campements constitués de cabanes, dont certaines arrimées aux arbres, de caravanes et d’habitats autoconstruits ont été évacués par la force.