«En direct de Mediapart»: menaces sur les libertés publiques

Par

« En direct de Mediapart » débutera ce mercredi soir à 20 heures. En première partie, jusqu'à 20 h 30, nous reviendrons sur nos dernières révélations dans l'affaire du financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Puis, notre soirée sera consacrée aux menaces qui pèsent sur les libertés publiques, entre l'instauration du fichier TES et les atteintes au droit de la presse, actuellement en débat au Parlement. Le détail du programme.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Soirée animée par Edwy Plenel

20h-20h30. Affaire libyenne : les coulisses d'un témoignage décisif. La primaire à droite

La rédaction de Mediapart revient sur le témoignage explosif de l'intermédiaire et homme d'affaires franco-libanais Ziad Takkiedine, révélé ce mardi dans nos colonnes (lire et voir ici), où il raconte avec moult détails avoir remis en 2006 cinq millions d'euros, en trois versements et directement au ministère de l'intérieur, à Claude Guéant et Nicolas Sarkozy. Avec :

– Nicolas Vescovacci, journaliste indépendant
– Karl Laske, journaliste à Mediapart

À J-4 du premier tour de la primaire de la droite et du centre, ce dimanche 20 novembre, les historiennes Laurence De Cock et Mathilde Larrère inaugurent une nouvelle chronique de Mediapart Live, « Les détricoteuses », en se penchant sur les « effets positifs de la colonisation », évoqués notamment par François Fillon. Le vidéaste Usul et son compère Thibault Jeandemange scrutent quant à eux « L'air de la campagne » de l'unique candidate à ce scrutin, Nathalie Kosciusko-Morizet.

20h30. État d'urgence, fichier, droit de la presse : l'attaque contre nos libertés

  • Premier plateau : Tous fichés ?

Autorisé par un décret promulgué par Bernard Cazeneuve un lundi de la Toussaint, la création du fichier TES, regroupant les informations biométriques des détenteurs de passeport ou de carte d’identité âgés de plus de 12 ans n’ayant commis aucune infraction (soit près de 60 millions de Français), inquiète au plus haut point, jusqu'à l'intérieur du gouvernement. Avec :

– Christine Lazerges, présidente de la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH)
– Mounir Mahjoubi, président du Conseil national du numérique (CNNum)
– François Pellegrini, informaticien, professeur et vice-président chargé du numérique à l’université de Bordeaux, commissaire de la CNIL.
Lire sa note de blog  « La biométrie des gens honnêtes » sur le fichier TES.

  • Deuxième plateau : l'affaire Adlène Hicheur

Physicien franco-algérien condamné pour terrorisme en 2012, il avait réussi à refaire sa vie à Rio de Janeiro, après avoir purgé sa peine en France, avant d'être expulsé manu militari du Brésil mi-juillet 2016 et d'être assigné à résidence dans le cadre de l’état d’urgence à Vienne (Isère) pour prévenir toute tentative en récidive de réinsertion. Aujourd'hui, il demande à être déchu de sa nationalité française, pour pouvoir quitter la France (lire notre article : Adlène Hicheur, coincé en France, «entre Kafka et Orwell»).

Face-à-face avec Me Patrick Baudouin, président d'honneur de la FIDH, et l'un des avocats d'Adlène Hicheur. 

  • Troisième plateau : le droit de la presse en danger ?

À l'occasion de la discussion de la loi Égalité et citoyenneté, des parlementaires veulent profondément remanier le droit applicable à la presse en ligne, notamment en remettant en cause le régime de la prescription. Derrière le flou, se cache un gros loup pour la liberté d'expression et de la presse. Avec quatre avocats spécialistes de ces questions :

– Basile Ader
 Marie-Laure Barré
– Renaud Le Gunehec 
– Emmanuel Tordjman (par ailleurs avocat de Mediapart)

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale