Identité nationale: l'arrêt du débat fait débat

Par
Le débat officiel sur l'identité nationale s'est d'abord centré sur l'immigration pour se fixer désormais sur l'islam. Les propos de Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la famille, après ceux de Nicolas Sarkozy, ont mis le feu à la plaine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jamais depuis l'ouverture officielle du débat sur l'identité nationale, le 3 novembre, le souffle qui porte l'exigence d'un arrêt immédiat des réunions en préfecture n'a été aussi grand. Les propos de la secrétaire d'Etat à la famille, Nadine Morano, lundi 14 décembre, en sont l'élément déclencheur (au bout de huit minutes, sur cette vidéo). Rappelons que la polémique a enflé sur une phrase de la secrétaire d'Etat à la famille, reprise par l'AFP: «Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est français, c'est qu'il aime son pays, c'est qu'il trouve un travail, c'est qu'il ne parle pas le verlan, qu'il ne mette pas sa casquette à l'envers.»