A la raffinerie de Grandpuits, la détermination est totale

Par

La grande raffinerie Total d’Île-de-France est bloquée par la grève, reconduite jusqu’au mercredi 18 décembre. Pour les salariés mobilisés, il s’agit de contester la réforme des retraites mais aussi d’exprimer une colère profonde face aux détricotages successifs des protections sociales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au même titre que les conducteurs de la RATP et les cheminots de la SNCF, ils font office d’épouvantail pour le gouvernement. Les salariés des raffineries ont décidé de maintenir leur grève, voire bientôt de la durcir. C’est le cas à celle de Total à Grandpuits, en Seine-et-Marne, où la mobilisation a été déclenchée le 5 décembre. Pour le moment, la grève est reconduite jusqu’au 18, après la journée de manifestation nationale.