Revendiquer son racisme: les limites de la méthode Steve Bannon en France

Par

En exhortant les militants du Front national à porter « comme une marque de fierté » leur racisme, l’ancien conseiller de Trump se réapproprie les codes d’une contre-culture forgée par des groupes minoritaires. Retour sur un rapt.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Laissez-les vous traiter de xénophobes, de racistes, d’homophobes. Portez ces insultes comme une marque de fierté. » Au milieu d’un discours qui a électrisé le palais des congrès de Lille dimanche 11 mars, le conseiller déchu de Trump Steve Bannon a lancé cet étonnant mot d’ordre aux militants du FN. Un appel à un mouvement de fierté raciste, un genre de « Racist Pride », pour le moins déconcertant dans un parti qui tentait depuis quelques années de se présenter comme une formation aussi respectable que républicaine.