Sport: le «naming» peine à s’imposer en France

Le journal Le Monde s’est penché sur l’évolution du « naming » (remplacement du nom des compétitions ou infrastructures par celui d’une entreprise) dans le sport français. Si le concept est lucratif, il peine à s’imposer dans les médias et auprès du public.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La première division de football qui devient « Ligue 1 Conforama », « Domino’s Ligue 2 » pour la seconde, une marque de voiture (« Jeep Elite ») pour le basket-ball ou de montres (« Rolex Paris Masters ») au tennis. Ces dernières années, le remplacement des noms de compétitions sportives par des noms de marques s’est accéléré en France.