Dans les hôpitaux parisiens, des soignants se plaignent de ne pas être assez nourris

Par Iban Raïs

C’est une question cruciale en temps de « guerre » : comment (bien) nourrir ses troupes ? À Paris, Mediapart s’est entretenu avec des infirmières, des aides-soignants, des internes et des médecins, et le constat est sans appel : ils n’ont pas assez à manger. En fait, seule la débrouille des personnels permet de tenir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comment nourrir les troupes quand, comme l’a dit et répété Emmanuel Macron, la nation est « en guerre » face au Covid-19 ? Dans de nombreux hôpitaux parisiens dépendant de l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), la détresse des personnels soignants, infirmières, aides-soignants, internes ou médecins, paraît évidente : ils n’ont pas assez à manger.