Ce soir, France-Italie... fin du match

Ce soir, la France rencontre l'Italie. Ce soir, c'est le soir des soirs. Le soir du foot nostalgie, des grandes combines, et des petites vidéos. Qui chantera quoi, ce soir? Y aura-t-il du slam pour les Bleus ou du Blues pour eux? Mediapart vous propose une drôle d'excursion en vidéo.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF

Ce soir, quoiqu’il advienne, l’Euro 2008 sera un souvenir. Le foot n’est affaire que de ça, au fond : de ballonds ronds, de souvenirs tordus et de nostalgie joyeuse. D’enfance et d’adresse.
Ce soir, il faudra être très joueur et très enfantin :

Ce soir, ce sera la millième campagne d’Italie. Cette femme (Mia Madre vs. Domenech) connaît déjà le résultat. «C’est nous les plus forts, et basta »
Ce soir, on se souviendra. D’une coupe du monde (finale, 2006)…
… à l’autre (quart de finale, 1998).


Ce soir, on guettera le banc de touche, comme celui là, lors du match sus-nommé :
Et ces deux là, gamins superstars, Luca Toni et Franck Ribery…
Ce soir, des deux hymnes Euro 2008, lequel choisira-t-on ? L’officiel de Grand Corps Malade, qui croit qu’« on vit ensemble, on vibre ensemble » ?
Ou l’officieux, tellement mieux, de Grand Corps Mourant ?
(chorus : « On oubliera le pouvoir d’achat, ainsi que les grèves des transports, vous allez prendre des cartons rouge / mais ce sera pour la patrie / Si tu en vois encore un qui bouge / Surtout si c’est Matterazi / Rappelle toi ce qu’il à dit à Zidane / Et qu’à cause de lui, ça a été la loose »)
Alors, ce soir, ce sera terrible. Ce sera Séville en 1982.


Ce sera horrible. Kostadinov (Bulgarie), 44e minute de la seconde mi-temps du dernier match des éliminatoires, en 1993, privant la France de coupe du monde…
Ce sera la faute de l’arbitre, comme toujours, comme du temps où Thierry Roland avait des accents de Belmondo
Ce soir, quand Thierry Henry ne pourra pas marquer le but du siècle:
Pour oublier, certains éteindront la télé et iront sur une célèbre radio, avec ses nouveaux packs de bière à poignées en plastique :
Ce soir, qui Sarkozy appellera-t-il avant le match ? Quel SMS? Quel SOS?
Quittera-t-il le stade en hélico, comme à son habitude ?
Oubliant les promesses d’antan ?
Ce soir, Cissé aura enfin raison : « Maintenant, Domenech, il est tranquille »
Il y a aura du Blues for Domenech
Et des larmes pour tous

David Dufresne

Mediapart est actuellement en accès libre : profitez-en et faites-le savoir ! Découvrez tous nos contenus gratuitement C’est l’occasion pour celles et ceux qui ne nous connaissent pas de découvrir un journal totalement indépendant et sans publicité qui ne vit que de l’abonnement de ses lecteurs.
L’information est la première force sur laquelle nous devons compter. Une information de qualité, au service du public, soucieuse de l’intérêt général.
Articles, contenus vidéos, podcasts, enquêtes, dossiers... : découvrez-les et jugez par vous-même.
Si vous souhaitez nous soutenir et prolonger votre lecture après la période d’accès-libre abonnez-vous !

Soutenez-nous