La collusion entre trafic de drogue et fraude fiscale en procès

Par
Le tribunal correctionnel de Paris a commencé lundi le procès d'un vaste système de blanchiment d'argent de la drogue et de la fraude fiscale connu sous le nom de code "Virus", qui étendait ses ramifications jusqu'au Maroc et en Suisse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le tribunal correctionnel de Paris a commencé lundi le procès d'un vaste système de blanchiment d'argent de la drogue et de la fraude fiscale connu sous le nom de code "Virus", qui étendait ses ramifications jusqu'au Maroc et en Suisse.