Nucléaire : les centrales françaises prises en défaut de sûreté

Par

Les stress tests révèlent la vulnérabilité des centrales nucléaires françaises, selon les experts de l'IRSN. Aucun danger imminent, mais en cas d'inondation, de séisme ou d'accidents industriel improbables, elles se révèlent défaillantes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après l'accident de Fukushima, les experts en sûreté ont annoncé un changement radical de leur « doctrine » : il leur faut désormais « imaginer l'inimaginable ». En clair, imaginer des inondations, des séismes ou des accidents industriels a priori improbables, et regarder l'effet que ces aléas pourraient produire sur les centrales nucléaires françaises. C'est chose faite.