Le Front national, ce parti anti-système qui en profite bien, du système

Par Sébastien Liébus et Michel Pimpant

Le FN veut la fin de l'UE et s'insurge contre la mondialisation financière ? Le parti est pourtant soupçonné d'avoir rémunéré ses employés avec de l'argent du Parlement européen et se tourne vers des banques russes pour financer ses campagnes. Ce qui n'est pas sans interpeller l'équipe de Mediatrap.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.