Quand le sang, c’est de l’argent

Par Sébastien Liébus Et Michel Pimpant

Est-on en train d’assister à un nouveau scandale du sang contaminé ? À Bordeaux, un patient est mort parce qu’une machine d’autotransfusion fabriquée par la société américaine Haemonetics est tombée en panne. Et plusieurs accidents similaires se seraient produits en France au cours des dernières années. Or, dans « Haemonetics », il y a « money » et « éthique »…

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Vingt-cinq après, est-on en train d’assister à un nouveau scandale du sang contaminé ? À Bordeaux, un patient de 88 ans est mort parce qu’une machine d’autotransfusion fabriquée par la société américaine Haemonetics est tombée en panne. Et plusieurs accidents similaires se seraient produits en France au cours des dernières années. Or, dans « Haemonetics », il y a « money » et « éthique », constatent les chroniqueurs de Mediatrap Sébastien Liébus et Michel Pimpant…

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale