Les démissionnaires pourraient coûter un milliard à l'Unedic

Par
L'intégration des démissionnaires à l'assurance chômage pourrait coûter 200 millions à un milliard d'euros pour des droits limités à six ou huit mois, selon des chiffrages de l'Unedic commandés par l'Etat mais décriés par les partenaires sociaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'intégration des démissionnaires à l'assurance chômage pourrait coûter 200 millions à un milliard d'euros pour des droits limités à six ou huit mois, selon des chiffrages de l'Unedic commandés par l'Etat mais décriés par les partenaires sociaux.