Christophe Castaner nie des informations que ses services ont confirmées

Par

Le ministre de l’intérieur a démenti mercredi qu’une étude était menée pour limiter les modalités de diffusion des vidéos sur la police, comme Mediapart l’a révélé. Problème : la Direction générale de la police nationale nous a bien confirmé travailler sur la question.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un article publié le 16 février, Mediapart racontait qu’à la demande des syndicats de police, le ministère de l’intérieur menait une étude juridique pour limiter les modalités de diffusion des vidéos lorsqu’elles concernent des policiers en activité. Invité de la matinale de France Inter, ce 19 février, le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a démenti ces informations. Problème : elles avaient été confirmées par la Direction générale de la police nationale (DGPN), placée sous l’autorité… du ministre. Un courriel envoyé à Mediapart, le 7 février, à 19 h 26 précisément, en atteste.