Prêts à tout pour ne plus être gros

La chirurgie de l’obésité est l’une des plus pratiquées en France. Sur des groupes Facebook dédiés, opérés et candidats se soutiennent, mais aussi s’échangent des conseils pour berner les médecins parfois réticents face à ces interventions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sandrine pesait 151 kilos il y huit ans. Elle en affiche 40 de moins sur sa balance aujourd’hui. Seulement, elle perd ses cheveux par poignées, ce qui est l’un des effets indésirables de son opération de l’estomac.