Le procès Chirac «emmerde» l'ex-Président et embarrasse la justice

Par
Le procès de l'ancien président de la République s'ouvrira comme prévu le 7 mars, la demande de report déposée par ses avocats ayant été rejetée aujourd'hui. Reste que la justice tente de minimiser la portée de cet événement historique. Et il n'est pas certain que Jacques Chirac participe beaucoup aux débats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.