A Perpignan, le coronavirus a bridé le potentiel du vote RN

La crise sanitaire a rendu dérisoires les résultats d’un premier tour surréaliste. Le cas de Perpignan nous aide tout de même à répondre à deux questions : à quel point l’épidémie de coronavirus a-t-elle nui à la sincérité du scrutin ? Et, dans la perspective du prochain vote, comment interpréter les rapports de force politiques dans les villes ?

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La crise sanitaire a rendu dérisoires les résultats d’un premier tour surréaliste. Demeurent deux questions : à quel point l’épidémie de coronavirus a-t-elle nui à la sincérité du scrutin ? Dans la perspective du prochain vote, comment interpréter les rapports de force politiques dans les villes ?

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal