Qui veut (vraiment) faire la révolution?

Par Laurence De Cock et Mathilde Larrère

Étrange époque que ces jours où, de Fillon à Macron, on brandit le terme révolution, cependant que la moindre vitre de banque brisée suscite des cris d'orfraie…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les candidats à la présidentielle savent-ils que depuis 1789, la révolution désigne le renversement illégal et généralement violent d'un ordre établi pour en promouvoir un neuf, reposant sur des principes profondément renouvelés ? Alors, sont-ils vraiment prêts à faire la révolution ?