Emmanuel Macron, le candidat de la finance

Par Osons causer


Au-delà de son passage au sein de la banque Rothschild et de ses soutiens milliardaires, l’itinéraire d’Emmanuel Macron pendant le quinquennat Hollande, comme secrétaire général adjoint de l’Élysée puis comme ministre de l’économie, révèle son ostensible positionnement du côté de la finance.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

© Mediapart

Pas de procès d’intention : au-delà de son passage au sein de la banque Rothschild et de ses soutiens milliardaires, qu’a vraiment réalisé Emmanuel Macron au cours du quinquennat Hollande, comme secrétaire général adjoint de l’Élysée puis comme ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique ? Que prévoit-il dans son (récent) programme présidentiel pour le monde des banques et des assurances ? L’équipe d’Osons Causer a fait ses recherches et établit la synthèse de ses actes : Macron se place ostensiblement du côté de la finance. 

A lire aussi : Emmanuel Macron veut réécrire la régulation financière, le parti pris de Martine Orange

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous