Municipales: LREM se saborde à Besançon

Par Guillaume Clerc (Factuel.info)

Un temps favori, l’ancien écologiste rallié à LREM Éric Alauzet est arrivé troisième du premier tour. Il se maintient au second. Mais deux de ces colistiers appellent à voter pour la droite, tout comme sa rivale, exclue du parti pour s’être elle aussi présentée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Qu’il semble loin le temps où LREM misait sur Besançon pour affermir son ancrage local. Dans l’une des rares villes actuellement dirigées par La République en marche, c’est même carrément un fiasco. Éric Alauzet, député du Doubs à qui Besançon semblait acquis avant le début de la campagne, n’a obtenu que 18,9 % des voix le soir du 15 mars. Un camouflet. Surtout que dans la cité comtoise, historiquement très liée à la gauche, il est arrivé en troisième position, derrière la droite.