Les «nouveaux habits» du président Sarkozy n'auront pas tardé à se déchirer en lambeaux. Pourtant, cette fois, après son intervention télévisée du 16 novembre, c'était sûr, c'était la bonne. «Plus calme», «plus modeste», «assagi», «au-dessus de la mêlée»: l'homme se fondait enfin pleinement dans la fonction.