Violences redoutées autour d'un barrage agricole illégal

Par
La construction par des agriculteurs d'un lac de retenue illégal déchaîne les passions dans le Lot-et-Garonne, où les élus locaux redoutent des violences similaires à celles qui avaient provoqué en 2014 la mort d'un jeune militant écologiste à Sivens (Tarn).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BORDEAUX (Reuters) - La construction par des agriculteurs d'un lac de retenue illégal déchaîne les passions dans le Lot-et-Garonne, où les élus locaux redoutent des violences similaires à celles qui avaient provoqué en 2014 la mort d'un jeune militant écologiste à Sivens (Tarn).