Motions du PS: le jeu des différences

Par
Mediapart a demandé aux responsables des quatre principales orientations ce qui les séparait. Europe, économie et croissance, conception du parti... Opposition de points de vue entre les proches de Ségolène Royal (Jean-Pierre Mignard), Bertrand Delanoë (Michel Destot) et Benoît Hamon (Razzy Hammadi). Les proches de Martine Aubry n'ont pas souhaité répondre sans connaître le contenu final des textes concurrents.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parti socialiste entre officiellement dans la dernière ligne droite de son congrès. Mardi 23 septembre, à 17 heures, les prétendants à la succession de François Hollande à la tête du PS déposent leur texte d'orientation. Avant de revenir plus en détail sur le contenu des motions (comme nous l'avions fait en juin lors du dépôt des contributions), Mediapart a demandé aux quatre principales forces en présence (après les ralliements dans la nuit de lundi de Pierre Moscovici à Bertrand Delanoë et Pierre Larrouturou à Benoît Hamon) ce qui les différenciait.