Falsification de PV : des policiers de Tarbes sont accusés

Par

Quatre policiers de Tarbes, qui avaient déposé plainte contre leur hiérarchie pour harcèlement moral, se retrouvent en difficulté. Leur faute ? Avoir refusé, selon eux, de « falsifier » des procès-verbaux pour « booster les chiffres » de leur commissariat et l'avoir dénoncé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En novembre 2011, quatre officiers de police judiciaire (OPJ) de Tarbes avaient déposé plainte auprès du procureur de Tarbes contre leur hiérarchie pour harcèlement moral. Ils dénonçaient des pressions visant à améliorer les chiffres d'élucidation de leur commissariat, quitte, selon eux, à « falsifier » certains procès-verbaux ou à ficher des personnes comme suspectes, « sans aucune preuve ».