Macron bluffe sur la participation citoyenne, la démocratie trinque

Par

Parce qu’il en travestit les principes, ignore leurs propositions ou les place en décalage avec la décision politique, l’exécutif abîme profondément les outils de démocratie participative. De quoi désespérer alors que la défiance vis-à-vis des élus et des institutions ronge notre pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A -t-on jamais autant écouté les citoyens ? Le pouvoir a multiplié ces quatre dernières années les innovations institutionnelles pour recueillir l’avis des Français en dehors des sacro-saintes échéances électorales. Au-delà des consultations publiques obligatoires, il a organisé le Grand débat national en janvier 2019, suivi d’un autre sur les retraites, d’une grande convention citoyenne pour le climat la même année et installé, en janvier dernier, un collectif citoyen tiré au sort chargé d’émettre des recommandations sur la stratégie vaccinale. Une vraie boulimie de démocratie participative.