A Toulouse, la transparence divise les candidats à la municipale

Par Gael Cerez et Armelle Parion (Mediacités)

Les principales têtes de liste aux élections municipales de mars 2020 ont été interrogées par Mediacités sur le montant et la nature de leurs revenus. Si EELV, un dissident LREM et le PS ont accepté la transparence, le sortant Jean-Luc Moudenc, soutenu par LR et LREM, le RN et Génération.s ont refusé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rendre publics ses revenus et l’étendue de son patrimoine ? La question électrise le débat à Toulouse dans le cadre des élections municipales. Premier à jeter un pavé dans la mare, le dissident LREM Franck Biasotto promettait le 18 décembre qu’il publierait prochainement ses revenus et l’inventaire de son patrimoine. Documents qu’il a transmis à Mediacités la semaine dernière.