Scandale social en Bretagne: «Ils ont pris la dinde et ils nous ont laissées»

Par
En Bretagne, colère de 238 ouvriers d'une usine de découpe de volaille: leur employeur a cédé leurs outils de travail et leur fonds de commerce à la coopérative agricole Terrena en les laissant sur le carreau. Ils avaient entamé des poursuites contre les deux entreprises pour détournement du code du travail. Le tribunal de grande instance de Lorient les a déboutés de leurs plaintes mercredi 25 mars. Dans ce reportage en diaporama, les ouvrières racontent le travail dans une usine agroalimentaire, les cadences et humiliations, et les espoirs déçus de reclassement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Ils ont pris la dinde et ils nous ont laissées» : la formule, lapidaire, est prononcée par Florence Even, déléguée syndicale CGT et ancienne salariée de l'usine Dandy, près de Pontivy dans le Morbihan. Début 2008, la coopérative agricole Unicopa a vendu à Terrena, n°3 de la volaille dans l'Hexagone, une partie de ses activités. Parmi elles, l'usine de découpe et ancien abattoir Dandy.