Le retour à l'Igas de l’encombrant inspecteur Morelle

Par

Aquilino Morelle, l’ex-conseiller de François Hollande, a automatiquement réintégré son corps d’origine, l’Inspection générale des affaires sociales. Retenue sur salaire, sanction disciplinaire allant jusqu’à l’éviction, ou arrangement à l’amiable : quel sort réserve ce grand corps de la fonction publique à son inspecteur le plus fameux ? Fidèle à sa réputation de discrétion, voire de mutisme, rien ne filtre de l’Igas.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En démissionnant de ses fonctions de conseiller de François Hollande, l’Inspecteur général des affaires sociales Aquilino Morelle a automatiquement réintégré son corps d’origine, le 17 avril dernier, 24 heures après les révélations de Mediapart. Il perçoit d’ores et déjà son confortable salaire d’inspecteur, mais il n’est pas « pour l’heure physiquement présent à l’inspection générale », puisqu’il a « demandé à mobiliser le compte épargne temps qu’il avait alimenté au cours de sa carrière », a précisé l’Inspection en réponse à nos questions. L’affaire Morelle est retournée en son cœur même, là où elle s’est nouée, dans le secret de ce service de contrôle des politiques sociales et des établissements de santé, constitué de 130 inspecteurs.