Les cryptomonnaies surtout utilisées par les criminels, selon le DG d'UBS

Par
La Suisse devrait faire un bon accueil aux innovations en matière de cryptomonnaies tout en restant sur ses gardes étant donné que ces dernières sont surtout utilisées par des criminels, a déclaré mardi Sergio Ermotti, directeur général d'UBS.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ZURICH (Reuters) - La Suisse devrait faire un bon accueil aux innovations en matière de cryptomonnaies tout en restant sur ses gardes étant donné que ces dernières sont surtout utilisées par des criminels, a déclaré mardi Sergio Ermotti, directeur général d'UBS.